Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 15:40

 

Suite à cet épisode de la colombe 

auto-domptée pour raison de survie

et rassuré pour notre retour

sain et sauf,

nous arpentons le trottoir

afin de rentrer dans le vif du sujet

et laisser derrière nous la place de la Liberté

 

Place de la Liberté

 

...une femme âgée nous aborde

elle n'a aucune idée de notre nationalité

elle sait que notre guide est là

pour nous rapporter ses propos.

Le peu d'arménien qui me reste,

de ma langue maternelle,

me suffit pour comprendre

que cette femme nous remercie de tout coeur

d'être venus en Arménie

C'est elle... qui nous souhaite Bonne Chance

Et elle prie Dieu

afin qu'il prenne soin de toute notre famille...

c'est le monde à l'envers!!

 

 

GYUMRI STE MERE DE DIEU

 

Que dire à cette femme démunie de tout

dans cette ville encore meurtrie

où chacun essaye de survivre 

derrière une pudique détresse 

et un espoir qui ne l'est pas moins ?

 

Nous sommes désemparés

devant des situations pareilles 

difficile de trouver les mots

et c'est à coup de "chenoragaloutyoun",

comprendre "merci",

et de sourires pleins d'empathie

et de reconnaissance

que nous répondons.

 Notre conscience en prend un coup...

...et remet les pendules à l'heure!

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 005 

 

Sans transition nous voilà plongés 

dans les quartiers encore agonisants

de Gyumri.

Ce dédale d'immeubles soufrants encore 

du séisme de 1988

 

2011-50- 19 MAI 2011-087


Une ville aux mille blessures

Fissurée à tous les coins de rues

Des plaies béantes et impressionnantes...

 

2011-50- 19 MAI 2011-095

 

Non ce n'est pas un rêve mais la réalité !

 

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 040

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 038

 

Où que notre regard se dirige

née une cicatrice

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 037

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 017

 

Même le non vivant semble palpable

sa vie est intérieure 

Gyumri souffre en silence

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 046

 

On est ingénieux par la force des choses

 

2011-50- 19 MAI 2011-096

 

L'électricité est un vrai casse tête

mais çà fonctionne...

Ne croyez surtout pas que ce bâtiment délabré

est une ruine...

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 044

 

Comment ne pas être ému devant tant de gravité

 

2011-50- 19 MAI 2011-106

 

Au fond de ce couloir

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 067

 

Les arrière cours où seule

la végétation 

a évolué

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 069

 

Au sortir du même couloir

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 070

 

Un logement habité ! 

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 059

 

Comme cette rue...où rien n'a changé

sauf cette apparition 

entre une voiture et un arbre

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 060

 

Non, une fois de plus vous ne rêvez pas!

 

L'habitant n'a pas le désir de baisser les bras.

Il a bien décidé de survivre 

Coûte que coûte

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 028

 

La vie continue jusque dans les rues...

...les anciens bavardent

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 033

 

Cet autre est bien décidé à transporter ce tuyau

 

2011-50- 19 MAI 2011-090 

 

Jean Bernard l'a immortalisé de profil

dans le contexte de la rue...

impréssionnant!!

 

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 031

 

Aucun laisser aller dans le comportement,

ni chez cet femme

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 025

 

Encore moins chez cette jeune fille

 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 021

 

Ou cette maman avec sa petite fille...

A Gyumri on continue à vivre avec dignité

 

2011-50- 19 MAI 2011-081


GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 006

En attendant que la ville retrouve son vrai visage

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 063

Tuyaux de gaz et fils électriques

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 073

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 075

Tout cela est bien triste me direz vous...
Mais nous ne partageons pas 
nos photos de Gyumri
afin que vous vous extasiez
devant ce qui a été construit
depuis le séisme
Comme la place Aznavour par exemple
ou devant les beautés architecturales 
de Yerevan, la capitale
où les privilégiés profitent sans scrupules 
de la vie moderne
et de son confort au détriment de leur compatriotes
qui vivent dans les provinces oubliées.
Oubliés de Tous.
Mais Gyumri a de beaux restes 
qui sont encore debouts
et tout n'est pas misère ici...

2011-50- 19 MAI 2011-112

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 080

Gyumri connait au XIX Siècle
un essor foudroyant
en tant que centre administratif
et comme pôle
culturel, commercial et artisanal.

2011-50- 19 MAI 2011-114

A la veille de la 1ère guerre mondiale
elle est la 3ème ville de Transcaucasie
après Tiflis et Bakou

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 111

Après ces quelques infos historiques
sachez que Gyumri
est bien vivant 

Dans ces quartiers abîmés par le séisme et le temps
on construit...
même si cela prend "trop" de temps 
faute de finances...

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 084

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 008


GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 086
Une construction ancienne 
qui abrite une pharmacie

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 085

L'intérieur photographié discrètement 

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 096

Les arméniens sont très fleurs.
les fleuristent pullulent 
que ce soit à Yerevan 
où dans n'importe quelle ville de province.

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 100

Nous traversons un marché
tout es naturel en Arménie
Autrement dit BIO

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 101

Beaucoup de petits producteurs  
viennent écouler leur propre production 
pour survivre au quotidien

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 102

L'arménien est un amateur de vin
nous découvrirons dans notre périples
les caves renommées d'Aréni

GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 105


2011-50- 19 MAI 2011-116


GYUMRI LES SEQUELLES DU SEISME DE 1988 087

Ces deux dernières images
au coin de la place de la Liberté
vont être la conclusion de cet article.
 
Un 7 Décembre 1988
Le temps a suspendu son vol
les aiguilles ont pris la poudre d'escampette

Depuis les Gyumretsi
Même s'ils n'en pensent pas moins 
se battent pour survivre

On ne peut que leur souhaiter
que les autorités fassent le nécessaire 
afin qu'ils retrouvent un confort de vie 
qu'ils avaient auparavant 

Ils continuent à vivre avec philosophie
espoir et une foi indéfectible.
Bref ils se "démerdent " comme ils peuvent!
(voir les albums 022 et 023 )
merci de votre visite
 
 





 




 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by monarmenie
commenter cet article

commentaires

Dzovinar 12/03/2013 16:30


Cela me rappelle d'autres lieux où les bombardements ont aussi laissé les mêmes terribles traces ; et dans ces lieux aussi, il y avait un anachronisme incroyable entre les rues, les immeubles
délabrés et les habitants pimpants et coquets ... L'arménien s'adapte à tout.

monarmenie 12/03/2013 19:12



Merci pour votre visite Dzovinar, oui, "L'arménien s'adapte à tout." c'est bien çà le drame .


Sa faculté d'adaptation est à double tranchant. Tantôt çà lui permet de Survivre et tantôt çà lui permet de survivre...mais est ce suffisant?


A une prochaine fois, très bonne soirée à vous.


 



Rui 17/02/2012 00:16


Oui camarade, tu as trouvé les bons mots pour accompagner les bonnes photos.


Photos qui nous montrent le mépris des autorités vis à vis de la population :


il n'est qu'à voir dans quelles conditions vivent encore les gens et l'état dans lequel se trouve la ville après 23 ans d'un "intense et ambitieux programme de reconstruction" comme ils disent
(inutile de demander où sont passés les énormes fonds déployés principalement par la diaspora solidaire depuis tant d'années...il faudrait parler des moeurs des maffieux qui tiennent le pays en
otage, il faudrait parler de tant de choses moches qui vous révoltent à vous arracher des larmes de dépit). Rien qu'un chiffre vague et effrayant: entre 4000 et 7000 habitants de Gyumri vivent
encore dans les domiks , ces barraques d'urgence qui devaient abriter les sinistrés provisoirement, un provisoire qui s'éternise. ces domiks sont la face la plus hideuse du mépris, mais ils sont
aussi l'illustration la plus désespérés de l'héroisme quotidien à la lutte pour une vie dans la dignité.


Voyager en Arménie, c'est souffrir de ces frêres humains qu'on écrase, qu'on cherche sciemment à détruire ou à faire partir.


Ici pas d'angélisme : le pays est livré à la dépradation la plus vorace de la part de ses dirigeants . Et les comparer à des porcs serait insulter ce noble animal qui peut nourrir tant de
personnes ( comme dans ce passage de Vidures où Bella livrée en khorovats nourrit une multitide de gueux , comme dans un miracle christique de multiplication des pains).


Photos qui nous montrent aussi -et surtout !- la dignité d'un petit peuple grand combattant de la survie quotidienne. Comment font-ils pour continuer jour après jour, se payant même le pathétique
et pudique privilège de se faire croire qu'ils sont des princes ? Princes peut-être, fédaïns surement !


J'ai mal à cette Arménie que j'aime atravers ses gens.


Et  sa jeunesse, parfois si belle.


Merci camarade pours ces photos qui m'ont fait sortir de ma caverne car je ne pouvais ne pas réagir à Gyumri. Gyumri où l'on n'attend plus rien de qui que ce soit , pas même du Ciel peut-être.
Mais Gyumri où chaque jour on réalise des miracles.


 


Merci camarade pour ces photos et ces mots.

monarmenie 17/02/2012 13:41



Salut camarade Grizzli!!! Tu sors enfin de ton hibernation? c'est pourtant pas l'époque... les Ours sont bien calfeutrés au chaud à l'heure qu'il est en Arménie dans leur tanière.


Il n'en demeure pas moins que c'est un plaisir de te lire car tu viens compléter dans les règles de l'art, si j'ose dire, les détails qu'ils manquaient et que quelqu'un devait dire.


Si d'autres blogers ont l'opportunité de te lire, peut être comprendront ils qu'un commentaire a de l'importance et que ce n'ai pas en cliquant sur "j'aime " que l'on participe et que l'on
partage un Blog qui a tout de même pour but non seulement de partager des photos mais de dire aussi que ces images racontent une histoire.


Ce Blog n'est pas qu'une galerie d'exposition, mais aussi un témoignage. Autrement je n'en vois pas l'intérêt.


Merci encore pour ta visite camarade.


 



GigiB49 16/02/2012 16:35


Encore un superbe article, comment encore se plaindre pour des détails après cela, eux ont autre chose à faire, et il reste digne et c'est tout à leur honneur, c'est très beau cette force de vie
malgré tout


Bisous tout plein et à tout bientôt :-) BIZZ ++

monarmenie 16/02/2012 19:57



J'espère avoir trouvé les mots pour expliquer la situation.


Merci encore pour ta visite et ta fidélité.


Bises à plus.



Présentation

  • : ARMENIE PERE et FILS
  • ARMENIE PERE et FILS
  • : Ce Blog a pour but de témoigner d'un voyage fait en Mai 2011 en Arménie. A partir de là...tous les partages deviennent possibles!!! L'Avatar du Blog est une photo de mon fils Jean Bernard et moi même prise devant l'Ararat, près du site de Khor Virap, autrement dit Massis pour les arméniens, le sommet le plus haut qui culmine à 5160m et son petit frère Sis à 3900m. Bienvenue sur MONARMENIE
  • Contact

Profil

  • monarmenie
  • Quelque soit notre expression, la sincérité et la spontanéité doivent être essentielles au sein des échanges dans un blog afin que le partage soit réciproque.
C'est ce que je vous propose dans MONARMENIE
  • Quelque soit notre expression, la sincérité et la spontanéité doivent être essentielles au sein des échanges dans un blog afin que le partage soit réciproque. C'est ce que je vous propose dans MONARMENIE

Recherche

Catégories